Thursday, February 28, 2019

CH -- VLADIMIR PUTIN: 俄罗斯总统普京对联邦议会的讲话摘录





Excerpt of the Presidential Address to Federal Assembly

Excerpt of the Presidential Address to Federal Assembly
The President of Russia delivered the Address to the Federal Assembly. The ceremony took place in Gostiny Dvor.
February 20, 2019
13:30
Moscow

总统对联邦议会的讲话摘录
俄罗斯总统向联邦议会发表了讲话。国情咨文在戈斯尼德沃举行。
2019220
1330
莫斯科

President of Russia, Vladimir Putin: 
俄罗斯总统弗拉基米尔·普京:
Colleagues, Russia has been and always will be a sovereign and independent state. This is a given. It will either be that, or will simply cease to exist. We must clearly understand this. Without sovereignty, Russia cannot be a state. Some countries can do this, but not Russia.
同僚们,俄罗斯一直并将永远是一个主权和独立的国家。这是命运给我们的一个礼物。要么就是一个主权和独立的国家,要么就灭亡。我们必须清楚地认识到这一点。没有主权,俄罗斯就不能成为一个国家。有些国家可以这样做,但俄罗斯不行。

Wednesday, February 27, 2019

EN -- From Global Poverty to Exclusion and Despair: Reversing the Tide of War and Globalization By Prof Michel Chossudovsky



From Global Poverty to Exclusion and Despair: Reversing the Tide of War and Globalization

Global Research, February 01, 2019
An earler version of this text was published on October 6, 2017.
Text of Michel Chossudovsky’s presentation to the Regina Peace Council Anti-war Panel, Regina, Saskatchewan, June 8, 2018. 
The Regina Peace Council panel will focus on the history of America’s wars of aggression, the role of Canada in supporting US led wars and the need to rebuild Canada’s anti-war movement.
***
We are at the juncture of the most serious crisis in modern history.
An unfolding New World Order is destroying sovereign countries through acts of war and “regime change”. In turn, large sectors of the World population are impoverished through the concurrent imposition of deadly macro-economic reforms. This New World Order feeds on human poverty and the destruction of the environment, generates social apartheid, encourages racism and ethnic strife and undermines the rights of women.  
In the wake of the tragic events of September 11, 2001, in the largest display of military might since the Second World War, the US has embarked upon a military adventure which threatens the future of humanity.

MANLIO DINUCCI -- O DIA ANTERIOR, ENQUANTO ESTAMOS A TEMPO



GUERRA NUCLEAR
O DIA ANTERIOR
De Hiroshima até hoje:
Quem e como nos conduzem à catástrofe


Capítulo 9
O DIA ANTERIOR, ENQUANTO ESTAMOS A TEMPO
9.1 A estratégia do Império Americano do Ocidente 

Um vasto arco de tensões e conflitos estende-se da Ásia Oriental à Ásia Central, do Médio Oriente à Europa, da África à America Latina. Os «pontos quentes» ao longo deste arco intercontinental – Península Coreana, Mar da China Meridional, Afeganistão, Síria, Iraque, Irão, Ucrânia, Líbia, Venezuela e outros – têm histórias e características geopolíticas diferentes, com factores específicos sócio-económicos internos, mas, ao mesmo tempo, estão ligados por um único factor: a estratégia com a qual os Estados Unidos da América procuram manter a sua posição de superpotência dominante.

Os Estados Unidos ainda são a primeira potência económica do mundo, sobretudo graças aos capitais e aos mecanismos com que dominam o mercado financeiros  global,às multinacionais com que exploram os recursos humanos e materiais de cada continente, à alta tecnologia e às patentes relacionadas na sua posse, ao papel penetrante dos seus grupos de multimedia que influenciam as opiniões e os gostos de biliões de utentes à escala planetária.  

FR -- VLADIMIR POUTINE -- Extrait du Discours Présidentiel devant l’Assemblée Fédérale










Le président de la Russie a fait une déclaration lors de l’Assemblée Fédérale. La cérémonie a eu lieu à Gosny Dvor.
13:30
Moscou, le 20 février 2019 , 13:30

Président de la Russie, Vladimir Poutine:

Collègues, la Russie a toujours été un état souverain et indépendant et le restera. C’est un prérequis. Ce sera cela, ou bien elle cessera d’exister tout simplement. Nous devons clairement comprendre cela. Sans la souveraineté, la Russie ne peut pas être un état. Certains pays peuvent le faire, mais pas la Russie.

Créer des relations avec la Russie signifie travailler ensemble pour trouver des solutions concernant les sujets les plus complexes au lieu d’essayer d’imposer des solutions. Nous n’en faisons pas mystère dans les priorités de nos affaires étrangères. Cela inclut de renforcer la confiance pour contrecarrer les menaces mondiales, en faisant la promotion de la coopération dans l’économie et le commerce, l’éducation, la culture, les sciences et la technologie, tout en facilitant l’approche créant des liens par les contacts entre les gens. Ces principes soutiennent notre travail au sein de l’Organisation des Nations Unies, du Commonwealth des Etats Indépendants, aussi bien que du G20, des pays BRICS et de l’organisation de coopération de Shanghai.

Nous croyons en l’importance d’une coopération plus étroite avec les états de L’Union de la Russie, la Biélorussie, y compris d’une approche de la politique étrangère et de la coordination économique. Ensemble avec nos partenaires de l’intégration au sein de l’Union des pays de l’Eurasie, nous allons continuer de créer des marchés communs et coordonner nos efforts. Cela inclut la mise en œuvre de décisions afin de coordonner les activités de l’EAEU avec la Chine notamment sur le projet OBOR (la route de la soie, La Ceinture la Route) en direction d’un plus grand partenariat Eurasien.

Les relations équilibrées aux avantages mutuels actuels de la Russie avec la Chine constituent un facteur de stabilité dans les affaires internationales et en termes de sécurité en Eurasie, offrant un modèle productif de la coopération économique. La Russie attache de l’importance à la réalisation du potentiel dans ses relations privilégiées et stratégiques avec l’Inde. Nous continuerons à promouvoir le dialogue politique et la coopération économique avec le Japon. La Russie se tient prête à travailler avec le Japon pour trouver les termes mutuellement acceptables pour la signature d’un traité de paix. Nous avons l’intention de promouvoir plus en profondeur les liens avec l’Association des Nations de l’Asie du Sud Est (ASEAN).

Nous espérons aussi que l’Union Européenne et les principaux pays Européens prendront finalement les initiatives permettant de remettre en ordre les relations politiques et économiques avec la Russie. Les peuples de ces pays sont prêts à coopérer avec la Russie, ce qui inclut les multinationales, les PME (petites et moyennes entreprises), et les entreprises Européennes en général. Il va sans dire que ceci servirait à promouvoir nos intérêts communs.

Le retrait unilatéral du traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire par les Etats-Unis, est le plus urgent, et le problème qui fait débat dans les relations Russo-Américaines. C’est pourquoi, je suis forcé d’en parler avec plus de détails. En effet, de sérieux changements ont eu lieu dans le monde depuis que le traité a été signé en 1987. Beaucoup de pays ont développé et continuent de développer ce type d’armement, mais pas la Russie, ni les Etats-Unis – Nous nous sommes nous-mêmes limités dans ce domaine par notre propre libre arbitre. Bien entendu cette situation pose des problèmes. Nos partenaires Américains auraient dû le dire honnêtement, plutôt que de porter des accusations tirées par les cheveux contre la Russie pour justifier leur retrait unilatéral de ce traité.

Il aurait mieux valu qu’ils procèdent comme ils l’ont fait en 2002 lorsqu’ils se sont retirés du traité ABM et ils l’ont fait ouvertement et en toute honnêteté. Que cela ait été une bonne chose ou pas, est une autre histoire. Je pense que c’était une mauvaise chose, mais ils l’ont fait. Ils auraient dû faire la même chose cette fois-ci, également. Que font-ils en réalité ? Premièrement ils transgressent tout, et ensuite ils cherchent des prétextes et désignent un tiers comme coupable. Mais ils mobilisent leurs satellites qui agissent avec précaution, mais font toujours du tapage en soutien des Etats-Unis. Au début, les Américains ont commencé à développer et à utiliser des missiles de moyenne portée, en les appelant discrétionnairement « missiles cibles » pour des missiles de défense. Ensuite ils ont commencé à déployer des systèmes de lancement universels MK-41 qui peuvent rendre possible l’utilisation offensive de missiles de croisière Tomahawk de moyenne portée.

Je vous parle de cela en prenant mon temps et le vôtre, parce que nous devons répondre de ces accusations, qui nous sont adressées. Mais en faisant tout ce que je viens juste de vous décrire auparavant, les Américains ont de façon flagrante, ouvertement ignoré les clauses inclues dans les articles 4 et 6 du traité des forces nucléaires de moyenne portée (INF). Selon l’alinéa 1 Article VI (je cite) « chaque partie devra éliminer toute la gamme de missiles de portée intermédiaire, et les lance-missiles correspondants … de façon à ce qu’aucun de ces missiles et lance-missiles….ne soient détenus par chacune des parties. Le « Paragraphe 1 de l’article VI stipule que (et je cite) « à la date de mise en œuvre de ce traité et après, aucune des parties ne peut produire ou réaliser des tests de lancement de missiles intermédiaires, ni produire de quelconques éléments partiels ou des lance-missiles de ce type de missiles ». Fin de citation.  

En utilisant des missiles cibles de moyenne portée, et en déployant en Roumanie et en Pologne des lanceurs qui sont adaptés au lancement de missiles de croisière Tomahawk, les Etats-Unis ont ouvertement transgressé ces clauses du Traité. Ils l’ont fait depuis un certain temps. Ces lanceurs sont déjà stationnés en Roumanie et rien ne se passe. Il semblerait que rien ne se passe. C’est même très étrange. Mais pour nous ce n’est pas si étrange, mais les gens devraient être capables de le voir et le comprendre.

Comment évaluons-nous la situation dans ce contexte ? Comme je l’ai déjà dit, et je veux le répéter : la Russie n’a pas l’intention – c’est très important, j’insiste exprès – la Russie n’a pas l’intention de déployer ce type de missiles en Europe en premier. Si ceux-ci sont fabriqués et livrés sur le continent Européen et que les Américains ont des projets pour cela, en tout cas, nous n’avons pas entendu le contraire, cela provoquerait des tensions dramatiques pour la sécurité internationale et cela serait considéré comme une menace très grave contre la Russie, parce que certains de ces missiles peuvent atteindre Moscou en moins de 10 à 12 minutes. C’est une menace très grave pour nous. Dans ce cas, alors, nous serions forcés, et j’aimerais insister là-dessus, nous serions forcés de répondre par des contre-mesures équivalentes ou asymétriques. Qu’est-ce que cela signifie ?

Je le dis directement et ouvertement maintenant, de façon à ce que personne ne puisse nous accuser plus tard, afin que cela soit bien clair pour tout le monde au préalable. La Russie serait forcée de créer et déployer des armements qui pourraient être utilisés non seulement dans des régions directement menacées, mais aussi dans des régions comprenant des centres de décision pour les systèmes de missiles qui nous menacent.

Alors qu’est-ce qui est important à cet effet ? Il y a de nouvelles informations. Ces armements correspondraient entièrement à la définition des menaces directes contre la Russie dans leurs spécifications techniques, ce qui inclut les temps de vol jusqu’à ces centres de décision.

Nous savons comment le faire et nous le mettrons en place immédiatement, aussitôt que les menaces contre nous deviendront réelles. Je ne pense pas que nous ayons besoin d’autres provocations irresponsables dans la situation internationale actuelle. Nous ne le voulons pas.

Que pourrais-je ajouter d’autres ? Nos collègues Américains ont déjà essayé d’obtenir une supériorité militaire absolue avec leur projet de missile de défense mondial. Ils doivent cesser de se bercer d’illusions sur eux-mêmes. Notre objectif sera toujours d’être efficient et efficace.

Le travail sur les prototypes prometteurs et les systèmes d’armements dont j’ai parlé dans mon discours de l’année dernière, continue comme prévu et sans interruption. Nous avons lancé la production en série de systèmes Avangard, que j’ai déjà évoqué aujourd’hui. Comme prévu cette année, le premier régiment des troupes de missiles Stratégiques seront équipés avec Avangard. Le missile Intercontinental super-lourd Sarmat d’une puissance inégalée à ce jour, est en train d’être testé. L’arme laser Peresvet et les missiles balistiques supersoniques Kinzhal équipant nos avions ont démontré leurs caractéristiques uniques durant les tests, les missions d’urgence et de combat pendant que le personnel s’entraînait à leur fonctionnement. 

En décembre prochain, tous les missiles Peresvet fournis aux forces armées seront mis en état d’alerte. Nous continuerons à développer l’infrastructure des intercepteurs MiG-31 qui transportent les missiles Kinzhal. Le missile de croisière nucléaire Burevestnik d’une portée illimitée, et le sous-marin Poséidon à propulsion nucléaire sans pilote d’une autonomie illimitée sont en train de réussir tous les tests actuels.

Dans ce contexte j’aimerais faire une déclaration importante. Nous ne l’avions pas annoncé auparavant, mais aujourd’hui nous pouvons dire que dès le printemps le premier sous-marin nucléaire sans pilote sera lancé. Le travail suit son cours comme prévu.

Aujourd’hui, je pense que je peux officiellement vous informer d’une autre innovation prometteuse. Comme vous pourriez vous en rappeler, la dernière fois j’ai indiqué que j’en avais un peu plus à vous montrer mais que c’était trop tôt à cette époque-là. Donc je vous révèlerais petit à petit ce que nous avons dans la manche. Une autre innovation prometteuse qui a été développée avec succès selon nos prévisions, le Tsirkon, c’est un missile hypersonique dont la vitesse peut atteindre environ Mach 9 et frapper une cible à plus de 1000 km aussi bien sous l’eau, que sur terre. Il peut être lancé en mer à partir de navires de surface ou par des sous-marins, y compris ceux qui ont été développés et construits pour des missiles de haute-précision Kalibr, ce qui signifie que cela ne génère pas de coût supplémentaire pour nous.

A cette fin, je souligne que pour la défense de la Russie et ses intérêts nationaux, avec deux ou trois ans d’avance sur le calendrier établi par le programme d’armement de l’état, la marine Russe recevra sept nouveaux sous-marins polyvalents, et la construction de cinq nouveaux navires de surface de pleine mer débutera prochainement. Seize autres vaisseaux du même type entreront en service dans la marine Russe vers 2027.

Pour conclure, concernant le retrait unilatéral par les Etats-Unis du traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire et des missiles à courte portée, voilà ce que j’aimerais dire. Ces dernières années, la politique américaine envers la Russie est loin de ce que l’on peut appeler amicale. Les intérêts légitimes de la Russie ont été ignorés, il y a une campagne antirusse constante, et de plus en plus de sanctions, qui sont illégales au regard du droit international, lesquelles sont imposées sans raisons aucunes. Permettez-moi d’insister sur le fait que nous n’avions rien fait pour provoquer lesdites sanctions. L’architecture de la sécurité internationale qui a vu le jour au cours des dernières décennies a été complètement et unilatéralement démantelée, tout en désignant la Russie comme étant la menace principale contre les Etats-Unis d’Amérique.

Laissez-moi-vous dire directement, que cela n’est pas vrai. La Russie a des relations cordiales, égales et amicales avec les Etats-Unis. La Russie ne menace personne, et tout ce que nous faisons en ce qui concerne la sécurité est simplement une réaction, ce qui signifie que nos actes sont défensifs. Nous ne sommes pas intéressés par la confrontation, et nous ne la voulons pas, en particulier avec une puissance mondiale comme les Etats-Unis d’Amérique. Cependant, il semble que nos partenaires n’aient pas compris la profondeur et la vitesse du changement dans le monde et où il nous mène. Ils poursuivent leur politique destructrice et clairement erronée. Cela ne saurait correspondre aux intérêts des Etats-Unis eux-mêmes. Mais ce n’est pas à nous d’en décider.

Nous pouvons constater, que nous sommes en train de traiter avec des gens proactifs et talentueux, mais au sein de l’élite, il y a aussi beaucoup de gens qui ont une confiance excessive dans leur statut d’exception et de suprématie sur le reste du monde. Bien sûr c’est leur droit de penser ce qu’ils veulent. Mais savent-ils compter ? Ils le savent probablement. Donc laissons-les calculer la gamme et la vitesse de nos futurs systèmes d’armement. C’est tout ce que nous demandons : Faites vos calculs d’abord, et prenez les décisions qui créent des menaces supplémentaires pour notre pays après. Il va sans dire que ces décisions conduiront la Russie à réagir de façon à assurer sa sécurité d’une manière fiable et sans conditions.

J’ai déjà dit cela, et je répèterais que nous sommes prêts à engager des pourparlers sur le désarmement, mais nous ne frapperons plus à une porte verrouillée. Nous attendrons jusqu’à ce que nos partenaires soient prêts et qu’ils prennent conscience du besoin de dialoguer sur ce sujet.

Nous continuons à développer nos Forces Armées et à améliorer l’intensité et la qualité de notre entraînement au combat, en utilisant en partie l’expérience que nous avons acquise dans les opérations anti-terroristes en Syrie. Beaucoup d’expériences ont été acquises pratiquement par tous les commandants de nos forces terrestres, par nos opérations secrètes, la police militaire, nos équipages de navires de guerre, l’armée,  l’aviation tactique, stratégique et du transport militaire.

Je voudrais insister à nouveau sur le fait que nous avons besoin de paix pour un développement durable à long terme. Nos efforts pour améliorer nos capacités de défense sont le fruit d’un unique objectif : garantir la sécurité de ce pays et de nos citoyens de manière à ce que personne ne puisse même envisager de faire pression sur nous, ou de lancer une agression contre nous.

Chers collègues, nous faisons face à des objectifs ambitieux. Nous nous rapprochons de solutions systématiques et cohérentes, et nous construisons un modèle de développement socio-économique qui nous permettra de garantir les meilleures conditions de vie pour l’épanouissement personnel de notre population et donc en apportant les réponses adaptées aux exigences d’un monde en rapide évolution, préservant ainsi la Russie en tant que civilisation avec sa propre identité, enracinée dans des siècles de traditions et de culture de notre peuple, de nos valeurs et nos coutumes. Naturellement, nous serons seulement aptes à accomplir notre objectif en associant nos efforts dans une société unie et, si chacun d’entre nous, tous les citoyens de la Russie, sont prêts à réussir dans ce projet particulier.

Ce genre de solidarité dans la lutte pour le changement est toujours un choix délibéré des gens eux-mêmes. Ils font ce choix lorsqu’ils comprennent que le développement national dépend d’eux, notamment sur les performances de leur travail lorsque la volonté de se rendre nécessaire et utile emporte l’adhésion, lorsque chacun trouve un travail par vocation qui le satisfait, et plus important encore, lorsqu’il y a une justice et un espace assez vaste de liberté, et d’opportunité à égalité pour le travail, les études, l’esprit d’initiative et l’innovation.

Ces paramètres d’innovation de rupture ne peuvent se traduire dans des chiffres ou des indicateurs, mais plutôt dans ces éléments – une société unie, des gens qui s’engagent dans les affaires de leur pays, et une confiance commune dans notre pouvoir qui joue un rôle principal dans la réussite. Et nous parviendrons à cette réussite, par tous les moyens nécessaires.

Merci de votre attention,

 L'hymne national de la Fédération de la Russie.....

INVITATION AU COLLOQUE INTERNATIONAL
POUR LES 70 ANS DE L’OTAN

Tuesday, February 26, 2019

“Domínio Total do Espectro: Democracia Totalitária na Nova OrdemMundial”



Análise do livro de F. William Engdahl's
Global Research, June 22, 2009
Imagem relacionada
Durante mais de 30 anos, F. William Engdahl tem sido investigador, economista e analista líder da Nova Ordem Mundial, com vasta literatura, para sua credibilidade, sobre energia, política e economia. Faz publicações regulares sobre negócios e outras publicações, é orador frequente em questões geopolíticas, económicas e de energia, e é um distinto Investigador Associado do Centre for Research on Globalization.
Os dois livros anteriores de Engdahl incluem " A Century of War: Anglo-American Oil Politics and the New World Order/ Um Século de Guerra: a Política Petrolífera Anglo-Americana e a Nova Ordem Mundial", explicando que o domínio americano após a Segunda Guerra Mundial assenta sobre dois pilares e uma mercadoria – sobre o poder militar incontestável e sobre o dólar como moeda de reserva mundial, com a missão de controlar o petróleo global e outros recursos energéticos.

Monday, February 25, 2019

DE -- WLADIMIR PUTIN: Auszugaus der Rede des Präsidenten vor der Bundesversammlung


Der russische Präsident hielt die Rede vor der Bundesversammlung. Die Zeremonie fand in Gostiny Dvor statt.
Moskau, 20. Februar 2019, 13:30
Präsident von Russland, Wladimir Putin:
Liebe Kolleginnen und Kollegen, Russland war und wird immer ein souveräner und unabhängiger Staat sein. Das ist eine Selbstverständlichkeit. Es wird entweder das sein oder einfach aufhören zu existieren. Wir müssen das klar verstehen. Ohne Souveränität kann Russland kein Staat sein. Einige Länder können dies, aber nicht Russland.
Der Aufbau von Beziehungen zu Russland bedeutet, gemeinsam nach Lösungen für die komplexesten Fragen zu suchen, anstatt zu versuchen, Lösungen durchzusetzen. Wir machen kein Geheimnis aus unseren außenpolitischen Prioritäten. Dazu gehören die Stärkung des Vertrauens, die Bewältigung globaler Bedrohungen, die Förderung der Zusammenarbeit in Wirtschaft und Handel, Bildung, Kultur, Wissenschaft und Technologie sowie die Erleichterung von Beziehungen zwischen den Völkern. Diese Grundsätze bilden die Grundlage für unsere Arbeit innerhalb der UNO, der Gemeinschaft Unabhängiger Staaten sowie innerhalb der Gruppe der 20, der BRICS und der Shanghai Cooperation Organisation.

Sunday, February 24, 2019

NL -- VLADIMIR POETIN: Fragment van de Presidentiële toespraak tot de Federale Vergadering






Fragment van de Presidentiële toespraak tot de Federale Vergadering
De president van Rusland bracht richte zijn toespraak tot de Federale Vergadering. De ceremonie vond plaats in Gostiny Dvor.
Moscow, February 20, 2019 13:30
President van Rusland, Vladimir Poetin:
Collega's, Rusland is en blijft een soevereine en onafhankelijke staat. Dit is een gegeven. Het zal dat zijn of simpelweg ophouden te bestaan. We moeten dit duidelijk begrijpen. Zonder soevereiniteit kan Rusland geen staat zijn. Sommige landen kunnen dit, maar niet Rusland.
Het bouwen van relaties met Rusland betekent samenwerken om oplossingen te vinden voor de meest complexe zaken in plaats van te proberen oplossingen op te leggen. We maken geen geheim van onze prioriteiten voor het buitenlands beleid. Deze omvatten het versterken van vertrouwen, het tegengaan van wereldwijde bedreigingen, het bevorderen van samenwerking in de economie, handel, onderwijs, cultuur, wetenschap en technologie, en het faciliteren van contacten van mens tot mens. Deze principes vormen de basis van ons werk binnen de VN, het Gemenebest van Onafhankelijke Staten, evenals binnen de Groep van 20, BRICS en de Shanghai Cooperation Organization.

IT -- INVITO AL CONVEGNO INTERNAZIONALE PER IL 70° DELLA NATO

INVITO AL CONVEGNO INTERNAZIONALE

PER IL 70° DELLA NATO



Consapevoli della crescente pericolosità della situazione mondiale, della drammaticità dei conflitti in atto, della accelerazione della crisi, riteniamo che sia necessario far comprendere all'opinione pubblica e ai parlamenti il rischio esistente di una grande guerra.

Essa non sarebbe in alcun modo simile alle guerre mondiali che l'hanno preceduta e, con l’uso delle armi nucleari e altre armi di distruzione di massa, metterebbe a repentaglio l’esistenza stessa dell’Umanità e del Pianeta Terra, la Casa Comune in cui viviamo.

Il pericolo non è mai stato così grande e così vicino. Non si può rischiare, bisogna moltiplicare gli sforzi per uscire dal sistema di guerra.


Discutiamone al
Convegno internazionale

I 70 ANNI DELLA NATO:
QUALE BILANCIO STORICO?
USCIRE DAL SISTEMA DI GUERRA, ORA.

Firenze, Domenica 7 Aprile 2019
CINEMA TEATRO ODEON
Piazza Strozzi
ORE 10:15 – 18:00


RELAZIONI INTRODUTTIVE

I 70 anni della NATO: di guerra in guerra

Verso uno scenario di Terza guerra mondiale

TAVOLE ROTONDE

Jugoslavia: 20 anni fa la guerra fondante della nuova NATO

I due fronti della NATO ad Est e a Sud

L’Europa in prima linea nel confronto nucleare

Cultura di pace o cultura di guerra?

Intervengono:

Michel Chossudovsky, professore di economia, direttore del Centre for Research on Globalization (Global Research, Canada).

Živadin Jovanović,   Presidente Forum di Belgrado (Serbia).

Jean Bricmont, scrittore, professore emerito dell’Università di Lovanio (Belgio).

Diana Johnstone,  saggista (Stati Uniti).

Paul Craig Roberts,  economista, editorialista (Stati Uniti)

* * * * * 

Alex Zanotelli, missionario comboniano.

Gino Strada, medico, fondatore di Emergency.

Franco Cardini, storico, saggista.

Fabio Mini, militare e scrittore.

Giulietto Chiesa, scrittore e giornalista, direttore di Pandora TV.

Alberto Negri, giornalista, corrispondente di guerra de  “Il Sole 24 Ore”.

Tommaso Di Francesco, giornalista, condirettore de il manifesto.

* * * * *

Jean Toschi Marazzani Visconti, scrittrice e giornalista

Germana Leoni von Dohnanyi, scrittrice e giornalista.

Fernando Zolli, missionario comboniano.

Franco Dinelli, ricercatore CNR.

Francesco Cappello, educatore e saggista.

Manlio Dinucci, scrittore e giornalista.


PROIEZIONE DI DOCUMENTAZIONI VIDEO
E VIDEOMESSAGGI
MICROFONO APERTO AL PUBBLICO
PER LE CONCLUSIONI

Promotori:
ASSOCIAZIONE PER UN MONDO SENZA GUERRE

Comitato No Guerra No Nato/Global Research

in collaborazione con

Pax Christi Italia, Commissione Giustizia e Pace dei Missionari Comboniani, Comitato Pace e Disarmo e Smilitarizzazione del Territorio (Napoli), Rivista/Sito Marx21, Sezione Italiana della WILPF (Lega Internazionale Donne per la Pace e la Libertà), Tavolo per la Pace della Val di Cecina, Medicina Democratica Livorno e Val di Cecina, e altre associazioni la cui adesione è in corso.


PER PARTECIPARE AL CONVEGNO (AD INGRESSO LIBERO)
OCCORRE PRENOTARSI COMUNICANDO VIA EMAIL O TELEFONO
IL PROPRIO NOME E LUOGO DI RESIDENZA A:
Giuseppe Padovano
Coordinatore Nazionale CNGNN
Cell. 393 998 3462
Pagina web: 
https://perunmondosenzaguerre.blogspot.com/


        CINEMA THEATER ODEON (FLORENCE)


do the maths